Something went wrong with the connection!

Actualité

Enfants sans acte de naissance : un projet qui tendrait à disparaître sans les résultats escomptés

Enfants sans acte de naissance : un projet qui tendrait à disparaître sans les résultats escomptés
August 27
12:20 2020

Le projet enfants sans acte de naissance lancé il y a quelques années par le gouvernement et le Système des Nations Unis, tant à disparaître sans les résultats escomptés. Une opération qui ne concerne que la province de l’Estuaire dans sa phase pilote.

Débuté en Décembre 2014, lors de sa première phase, le projet enfants sans actes de naissances a permis à plus de mille enfants de passer de l’état d’Apatride à celui de citoyen Gabonais à part entière. Seulement, au regard de l’évolution des choses, tout porte à croire que les bénéficiaires qui avaient procédé au recensement pour l’obtention de ce précieux sésame, n’en avaient pas grand besoin.

Faustin Moukala, Agent à la Direction Générale du Bien-être et point focale du Ministère des Affaires Sociales au Ministère de la Justice pour le Projet Enfant sans acte de naissance, lors d’une entrevue, a rappelé le processus de l’établissement de ces actes de naissance. “En  décembre 2018, le Ministre de la Justice, des Affaires Sociales et le Ministère de l’Intérieur avait déjà dégagé 1200 dossiers, des jugements supplétifs de la part du Ministère de la Justice, Lesquels ont été transcrits en Acte de naissance par le Ministère de l’Intérieur via les Mairies, ces documents ont été mis à la disposition des parents, même si plusieurs d’entre eux n’ont jusque-là pas encore retiré leurs documents’’, a-t-il précisé.

La deuxième phase de cette opération quant à elle a également permis de produire les mêmes résultats.  Justement, un millier de jugements supplétifs seraient déjà disponible dans les Mairies centrales des Communes de la province de l’Estuaire pour la transcription en acte de naissance.

Quant à la troisième et dernière étape de ce projet pilote encore en cours, elle devrait produire près de 1500 jugements supplétifs. Au final, c’est près de 4000 enfants qui devraient jouir pleinement de leur citoyenneté.‘’Les actes qui sont accessibles aux ayants droits, ce sont les premiers qui sont disponibles dans toutes les Mairies. Mais nous constatons que beaucoup ne viennent pas récupérer leur papier’’, s’est indigné Faustin Moukala, avant d’interpeller ces derniers à passer dans les Mairies pour le retrait de leurs actes de naissance.


ARTICLES LIÉS

0 Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Il n'y a pas de commentaires pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire

liste de diffusion des news en temps réel

Abonnez-vous pour recevoir les news en temps réel

Derniers Commentaires

Bonjour, je suis l'élève Tiliga dally giver du lycée technologique de leconi spécialisé en Chimie...

Amenez ce débat sur les chaines de television publiques...

Donc pourquoi poser ça sur la table pendant une pandémie mondiale, et que nos enfants...

La loi telle que votée ne laisse pas croire a la majorité, puisque 48 voix...

avions nous des véritables gabonais dans nos chambres parlementaires? ceux là qui respectent nos uses...

August 2020
M T W T F S S
« Jul   Sep »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

www.gabonactuel.com