Something went wrong with the connection!

Actualité

 Actualité déferlante

LE CONSEIL DE JEAN PING CONNAIT-IL LA LOI?

LE CONSEIL DE JEAN PING CONNAIT-IL LA LOI?
June 23
06:03 2016

Réagissant à la décision de mise en demeure de jean Ping par le procureur de la république lors d’une déclaration mardi 20 au tribunal de première instance de Libreville, le conseil de jean Ping a tenu au cours d’une conférence de presse ce mercredi 22 juin 2015 à justifier l’absence de ce dernier lors de l’audience du lundi 20 juin qui lui a valu la mise en demeure.

 

Le conseil à travers cette sortie médiatique semble vouloir innocenter les agissements d’un homme hors la loi. En aucun cas, le procureur de la république n’a usé des propos menaçants ni désobligeants à l’endroit du justiciable Jean Ping contrairement à ce que veut faire croire la défense. ‘’La méthode utilisée et les propos menaçant du procureur de la république obligent la défense à réagir pour une mise au point’’ non pas sans reconnaitre au parquet la qualité de garant de l’ordre public. ‘’Il ne s’agit pas pour nous de nier au parquet ses prorogatives de garant de l’ordre public mais plutôt de préciser qu’il est aussi gardien des libertés individuelles’’, a déclaré Jean Remy Bantsantsa, représentant le conseil.

Pour justifier l’absence de monsieur Ping à l’audience du 17 juillet où il était attendu, le conseil argue que cette audience avait pour objectif la fixation de la provision à payer par la partie civile et que les débats au fond n’interviendraient qu’après l’accomplissement de cette formalité. Ce qui est tout de même curieux car si ce comportement est justifié que dirait-on alors des autres fois où monsieur Ping a refusé de se présenter devant les officiers de police judiciaires pour être entendu pour les faits qui lui sont reprochés. Mr Ping n’était pas à sa première affaire devant les instances judicaires. Le droit à la défense et un principe fondamental mais le respect des institutions et des personnes agissant pour la mise en mouvement de l’action publiques l’est encore bien plus. Sinon, devant qui se défendrait-on ?

Comme on s’y attendait, l’opinion et l’entourage de jean Ping pensent à un acharnement politique et judiciaire sur sa personne. ‘’Il est curieux de constater que le parquet de la république fait fit de la présomption d’innocence, s’acharne sur M. Ping, le condamne en lieu et place du tribunal et se préoccupe même des jugements prononcés en son absence’’ dit le conseil. Il faut noter cependant que le parquet de la république ne juge pas. Il a cependant le pouvoir de mettre en mouvement l’action publique et requiert l’application de la loi. Le procureur de la république dans sa déclaration du mardi n’a nullement eu l’intention de juger Jean Ping ni de le condamner. Cette mission ne lui revient pas. C’est là, une altération de l’information par le conseil de Jean Ping afin de toujours jeter la pierre sur les institutions et les personnes qui les incarnent. Quel que soit les divergences des opinions, le respect des institutions restent un aspect important d’un Etat de droit.

ARTICLES LIÉS

liste de diffusion des news en temps réel

Abonnez-vous pour recevoir les news en temps réel

Derniers Commentaires

Bonjour, je suis l'élève Tiliga dally giver du lycée technologique de leconi spécialisé en Chimie...

Amenez ce débat sur les chaines de television publiques...

Donc pourquoi poser ça sur la table pendant une pandémie mondiale, et que nos enfants...

La loi telle que votée ne laisse pas croire a la majorité, puisque 48 voix...

avions nous des véritables gabonais dans nos chambres parlementaires? ceux là qui respectent nos uses...

June 2016
M T W T F S S
« May   Jul »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

www.gabonactuel.com