Something went wrong with the connection!

Actualité

 Actualité déferlante

MINUSCA-GABON : HOMMAGE AUX SOLDATS MORTS EN CENTRAFRIQUE

MINUSCA-GABON : HOMMAGE AUX SOLDATS MORTS EN CENTRAFRIQUE
July 22
05:20 2016

La cour d’honneur du camp Baraka de Libreville a servi de cadre, ce 21 juillet  à la cérémonie d’hommages républicains aux caporaux chefs Ghislain Mouloungui Nziengui et Jauris Nzombi Yopa, deux soldats du contingent gabonais de la Mission Intégrée Multidimensionnelle de Stabilisation des Nations Unies en Centrafricaine (MINUSCA) décédés le 13 juillet dernier en Centrafrique.

Silence de cathédrale, silence assourdissant, émotion, tristesse et douleur étaient perceptibles sur les visages des parents, collègues, amis et connaissance, à l’arrivée des dépouilles sur la grande cour d’honneur, et aussi, lors de la lecture de l’oraison funèbre par les différents chefs de service des deux vaillants soldats, comme si un nuage noir venait d’éteindre une flamme qui ne se rallumera plus. La cérémonie d’adieu aux deux éléments du contingent gabonais de la Minusca aura transformée en l’espace d’une matinée, cette cour en un lieu de recueillement.

Après le passage des troupes en revue par le ministre de la Défense nationale, Mathias Otounga Ossibadjouo, suivie de l’exécution de l’hymne national, la cérémonie funèbre a commencé par la lecture des oraisons, suivie des décorations à titre posthume des deux éléments du contingent gabonais de la Minusca dont les cercueils étaient drapés des drapeaux onusien et gabonais.

Ce sont tour à tour le chef d’Etat-major des Forces armées, le Général d’Armée Roger Auguste Bibaye Itandas et le Ministre de la Défense nationale qui se sont soumis à ce rituel, le premier au nom du Ministre de la Défense, le second au nom du Président de la République, Chef de l’Etat, Chef suprême des Forces de Défense et de Sécurité, Ali Bongo Ondimba. Les deux soldats ont été conférés de la médaille de reconnaissance des Forces Armées Gabonaises et Chevalier de l’ordre national du mérite gabonais au nom du Président de la République.

Dans son mot de circonstance, Mathias Otounga Ossibadjouo d’une voix étreinte de douleur a, au nom du Chef de l’Etat, salué la bravoure et le courage qui ont caractérisé les deux soldats jusqu’au péril de leur vie. Il a notamment laissé entendre que le silence qui prévalait dans la cour d’honneur du camp Baraka exprimait la douleur de toute la nation face au drame vécu et qui a fait couler beaucoup de larmes à tous. Le ministre s’est déclaré meurtri par la perte de deux valeureux fils du Gabon, morts pour la paix en essayant de protéger et promouvoir les règles de droit et de démocratie. Il a clos son bref propos en exprimant aux familles des disparus la solidarité de la nation au nom du Chef suprême des Armées, déterminé à cultiver la paix, une paix sans laquelle, point de développement.

Enfin, le ministre de la Défense nationale a procédé au dépôt de gerbes de fleurs devant chaque cercueil sous les regards meurtris des collègues et parents des défunts inconsolables. Né le 11octobre 1987 à Port-Gentil, le caporal-chef Ghislain Mouloungui Nziengui appartenait au 1er Régiment de parachutistes du Gabon (1er RPG) alors que le Caporal-Chef Jauris Nzombi Yopa, né le 1er octobre 1988 à Libreville appartenait au Bataillon de Reconnaissance et de Combat (BRC). Au terme de la partie officielle, les dépouilles ont été remises aux parents pour la suite des obsèques en famille.

ARTICLES LIÉS

0 Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Il n'y a pas de commentaires pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire

liste de diffusion des news en temps réel

Abonnez-vous pour recevoir les news en temps réel

Derniers Commentaires

Bonjour, je suis l'élève Tiliga dally giver du lycée technologique de leconi spécialisé en Chimie...

Amenez ce débat sur les chaines de television publiques...

Donc pourquoi poser ça sur la table pendant une pandémie mondiale, et que nos enfants...

La loi telle que votée ne laisse pas croire a la majorité, puisque 48 voix...

avions nous des véritables gabonais dans nos chambres parlementaires? ceux là qui respectent nos uses...

July 2016
M T W T F S S
« Jun   Aug »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

www.gabonactuel.com