Something went wrong with the connection!

Actualité

Gabon: Conférence de presse de l’ Association de Lutte contre les Crimes Rituels

Gabon: Conférence de presse de l’ Association de Lutte contre les Crimes Rituels
August 21
15:32 2020
La question des crimes rituels au Gabon a fait l’objet d’une conférence de presse hier à Libreville. Face aux hommes et femmes des médias, le président de l’Association de Lutte contre ces crimes Jean Elvis Obiang Ndong a émis un doute sur l’applicabilité de la nouvelle loi apportée par les représentants du peuple gabonais, contre cette pratique adopté le 29 juin 2020.

le président de l’Association de Lutte contre les crimes rituels a salué avec quelques réservés cette nouvelle loi, Résolument engagé contre ces pratiques inhumaines, c’était à la faveur d’un point de presse tenu hier. S’il s’est réjoui de cette avancée, Jean Elvis Ebang Ondo estime toutefois que beaucoup reste à faire.

Ce texte juridique important comporte plusieurs lois adoptées par les représentants du peuple gabonais, Parmi lesquelles figurent l’article sur les crimes rituels ou crime avec prélèvement d’organes. “Ce sont les avancées de notre lutte active menée depuis une dizaine d’années, Plusieurs autres lois sont contestées  par la société civile , les religieux et autres hommes politiques. Nous restons cependant sur notre faim car, il y a la grâce présidentielle. Et cette loi n’est pas imprescriptible. Il faut une volonté politique”, a signifié le président.

Pour une meilleure applicabilité de cette loi, l’Association de Lutte Contre les Crimes Rituels sollicite du Gouvernement, des moyens matériels, nécessaires aux magistrats pour travailler librement.
“La période des beaux discours doit prendre fin. Il faut passer à la pratique et traduire un acte concret, en sanctionnant les coupables. Donner des moyens aux OPJ, renforcer leurs capacités, organiser régulièrement  des sessions criminelles pour ces cas de violation des droits humains. Le tout, pour renforcer cette lutte et sensibiliser les Gabonais des 9 provinces du pays sur cette nouvelle loi”, a conclu Jean Elvis Ebang Ondo.

Créée en 2005, l’Association de lutte contre les crimes rituels assure un travail de recensement et de sensibilisation, elle a réussi jusque-là à imposer la lutte contre les crimes rituels dans le débat public.

ARTICLES LIÉS

0 Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Il n'y a pas de commentaires pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire

liste de diffusion des news en temps réel

Abonnez-vous pour recevoir les news en temps réel

Derniers Commentaires

Bonjour, je suis l'élève Tiliga dally giver du lycée technologique de leconi spécialisé en Chimie...

Amenez ce débat sur les chaines de television publiques...

Donc pourquoi poser ça sur la table pendant une pandémie mondiale, et que nos enfants...

La loi telle que votée ne laisse pas croire a la majorité, puisque 48 voix...

avions nous des véritables gabonais dans nos chambres parlementaires? ceux là qui respectent nos uses...

August 2020
M T W T F S S
« Jul   Sep »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

www.gabonactuel.com