Something went wrong with the connection!

Actualité

10 septembre: Journée mondiale de la prévention du suicide

10 septembre: Journée mondiale de la prévention du suicide
September 10
12:15 2020

Le monde commémore ce 10 septembre, la Journée mondiale de la prévention du suicide. Cette journée est à l’origine de l’Association Internationale pour la Prévention du Suicide, en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Pour cette édition 2020, le 18eme du genre, le thème retenu est « travaillons ensemble pour prévenir le suicide ». En effet, cette commémoration vise à sensibiliser les communautés quant à l’ampleur du problème et aux façons de le prévenir. Car, le suicide est la seconde cause de mortalité chez les 15 à 29 ans après les accidents de la route.

A l’échelle mondiale, l’OMS estime qu’un suicide a lieu toutes les 40 secondes et une tentative toutes les 3 secondes. Ce qui correspond à un millier de suicide chaque année. Quant au coût économique, il se chiffre à 1milliard de dollars. Ainsi, il a été démontré que 69% des suicides a lieu dans les pays à revenus faibles et intermédiaires.

C’est le cas du continent africain qui n’est pas épargné par ce phénomène. L’Organisation Mondial de la Santé dégage un taux moyen de 12 suicides pour 100 habitants. Fait remarquable, en moyenne les hommes africains se suicident plus que les femmes. Les méthodes les plus courantes pour mettre fin à leurs jours sont, la pendaison, empoisonnement par pesticides et les armes à feu.

Le thème de cette édition 2020, exprime donc le besoin de se mettre en action à ce qui peut prendre différentes forme de prévention et à la portée de tous. Notamment la formation des professionnelles, l’implantation de réseau des sentinelles avec un objectif commun, celui de réduire les décès par suicide.

Bien qu’il n’y ait pas de célébration particulière pour cette journée dans notre pays pour , depuis un certain temps, plusieurs cas de suicide par pendaison ce font enregistrer. Le dernier en date est celui de Blaise Makassa Ikamba, un homme d’une cinquantaine d’années dont le corps a été retrouvé sans vie, pendue dans sa chambre, le week-end écoulé au quartier Awoungou dans le premier arrondissement de la Commune d’Owendo. Ce qui laisse penser qu’il faudrait que les autorités compétentes se penchent sur la question , avant qu’il ne prenne de l’ampleur dans notre pays.

ARTICLES LIÉS

0 Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Il n'y a pas de commentaires pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire

liste de diffusion des news en temps réel

Abonnez-vous pour recevoir les news en temps réel

Derniers Commentaires

Bonjour, je suis l'élève Tiliga dally giver du lycée technologique de leconi spécialisé en Chimie...

Amenez ce débat sur les chaines de television publiques...

Donc pourquoi poser ça sur la table pendant une pandémie mondiale, et que nos enfants...

La loi telle que votée ne laisse pas croire a la majorité, puisque 48 voix...

avions nous des véritables gabonais dans nos chambres parlementaires? ceux là qui respectent nos uses...

September 2020
M T W T F S S
« Aug   Oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

www.gabonactuel.com