Something went wrong with the connection!

Actualité

Fait-divers :Un sexagénaire se donne la mort à l’aide d’un fusil de chasse à Oyem.

Fait-divers :Un sexagénaire  se donne la mort à l’aide d’un fusil de chasse à Oyem.
October 08
13:07 2020


Un sexagénaire  se donne la mort à l’aide d’un fusil de chasse de type calibre 12 à Oyem. L’enquête ouverte par le Procureur de la République près le tribunal de première instance de la ville d’Oyem semble accréditer la thèse d’un suicide.

Alors que le monde entier commémorait la 18 ème édition de la journée de la prévention aux suicides ce 10 septembre, une commémoration qui visait à sensibiliser les communautés quant à l’ampleur du phénomène et aux méthodes de prévention, un énième cas de suicide vient d’être enregistré dans la province septentrionale du Gabon

C’est précisément au quartier Metui, dans le premier arrondissement de la commune d’Oyem que le drame s’est produit. Casimir Mvé Etoughé, 68 ans, père d’une nombreuse famille, homme sans histoire, selon notre correspondant, s’est donné la mort dans sa chambre. Sitôt informé, le Procureur de la République près le tribunal de première instance de la ville d’Oyem, Rodrigue Ondo Mfoumou a instruit son substitue, pour s’enquérir de la situation. Le constat est déplorable.

En effet, Casimir Mvé Etoughé, autrefois travaillait à la Marine Marchande. Après sa démission, il trouvera emploi dans l’entreprise SOGEC où il exercera comme frigoriste.

A en croire, ses proches, Casimir se plaignait habituellement des maux de tête et des fièvres persistants. Situation qui aurait permis à ses enfants de le transporter à la Capitale pour des soins approfondi. Mais le dossier médical semblait vierge. Aucune pathologie sérieuse n’avait été déclarée, sauf le problème oculaire, mais qui semblait moins grave et d’ailleurs normal, vu son âge avancé.

Le jour du drame, sieur Mvé Etoughou va commissionner sa fille, la nommée Okome Mvé chez l’épicier du quartier. A son retour, au bout de quelques minutes, elle découvrira simplement le corps sans vie de son père. Sitôt, la jeune fille va joindre les unités de police opérationnelles qui à leur tour vont joindre le procureur. A leur arrivée sur les lieux, la thèse du suicide a été émise. Laquelle ne donne pas droit à des poursuites judiciaires.

Une situation assez complexe et difficile à recadrer, dans la mesure où même les autorités judicaires ne savent pas où commencer pour résoudre l’énigme de ce drame qui affecte toute sa famille au même titre que les riverains.

ARTICLES LIÉS

0 Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Il n'y a pas de commentaires pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire

liste de diffusion des news en temps réel

Abonnez-vous pour recevoir les news en temps réel

Derniers Commentaires

Bonjour, je suis l'élève Tiliga dally giver du lycée technologique de leconi spécialisé en Chimie...

Amenez ce débat sur les chaines de television publiques...

Donc pourquoi poser ça sur la table pendant une pandémie mondiale, et que nos enfants...

La loi telle que votée ne laisse pas croire a la majorité, puisque 48 voix...

avions nous des véritables gabonais dans nos chambres parlementaires? ceux là qui respectent nos uses...

October 2020
M T W T F S S
« Sep    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

www.gabonactuel.com