Something went wrong with the connection!

Actualité

Politique : vers une déchirure familiale entre le père et le fils Maganga Moussavou ?

Politique : vers une déchirure familiale entre le père et le fils Maganga Moussavou ?
October 06
13:09 2020


Le départ du PSD de Biendi Maganga Moussavou est une véritable source d’antagonisme entre père et fils, et qui apparait tout aussi comme une tactique politique pour la famille Maganga Moussavou. Entre un fils qui ne respecte plus les consignes politiques de son mentor et un père qui n’a plus la main mise sur son disciple qui plus est, semble retrouver sa liberté politique.

Depuis la démission brusque de Biendi Maganga Moussavou du Parti-Socialiste-Démocrate, parti de son père géniteur, où il occupait le poste de Trésorier Général, une principale interrogation apparait dans l’esprit commun du gabonais lambda : La Démission de Biendi du PSD est-elle la preuve d’une véritable querelle politique entre le père et le fils ? Cette hypothèse parait plus populaire, vu les réactions non seulement des conseillers municipaux de Guiestou et conseillers départementaux de la Mougalaba.

En effet, après que le démissionné-fils du PSD et sa femme, aient demandé aux anciens camarades de le suivre dans son nouveau parti, le PDG, « le parti de masse », les fidèles du PSD de la Mougalaba ont considéré cet appel comme une alarme d’interpellation à l’infidélité politique.

A croire que le fils ne pense plus comme le père. La preuve de cet antagonisme politique se caractérise, tout à fait, dans les propos du père, lors qu’il aborde, sur sa page officielle, la question du refus par les conseillers de la Mougalaba. Le père-Président du parti affirme que  l’attitude de son fils et de sa belle fille ne cadre pas avec les valeurs politiques aptes à brandir la carrière d’un jeune leader qui, tout aussi, a le devoir de reconnaissance à l’endroit de sa pépinière. « Et le Président Ali Bongo gagnerait à ne pas encourager pour longtemps une telle attitude », a-t-il laissé entendre.

Toutefois, plusieurs analystes restent lucides face à cette attitude nouvelle du père-fils. Aspirant à de nouvelles horizons politiques, cette démission semble une tactique, aussi nouvelle soit-elle, pour le père et le fils dans le positionnement nouveau de la scène politique nationale. Pierre Claver Mangaga Moussavou aurait-il perdu son poids politique depuis l’affaire Kéva ? Et que la démission du fils du parti serait une façon, pour lui, de dire un « bye-bye masqué » au parti, tout en sauvant l’honneur de son félin qui, lui, doit aussi faire ses preuves, mais ailleurs du PSD.

ARTICLES LIÉS

0 Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Il n'y a pas de commentaires pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire

liste de diffusion des news en temps réel

Abonnez-vous pour recevoir les news en temps réel

Derniers Commentaires

Bonjour, je suis l'élève Tiliga dally giver du lycée technologique de leconi spécialisé en Chimie...

Amenez ce débat sur les chaines de television publiques...

Donc pourquoi poser ça sur la table pendant une pandémie mondiale, et que nos enfants...

La loi telle que votée ne laisse pas croire a la majorité, puisque 48 voix...

avions nous des véritables gabonais dans nos chambres parlementaires? ceux là qui respectent nos uses...

October 2020
M T W T F S S
« Sep    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

www.gabonactuel.com