Something went wrong with the connection!

Actualité

DJIHAD POLITIQUE : LES PINGUISTES TENTENT D’INCENDIER DES COMMERCES À LIBREVILLE

DJIHAD POLITIQUE : LES PINGUISTES TENTENT D’INCENDIER DES COMMERCES À LIBREVILLE
September 05
06:38 2017

Libreville, ce 04 septembre 2017, la coalition pour la nouvelle république de Ping a essayé d’improviser une marche vers l’aéroport après leur meeting avorté.

Les leaders de la coalition Ping avaient donné rendez-vous à leurs militants au Collège  Ntchoréré pour un meeting qui présageait déjà  une cacophonie du fait de son non-autorisation.

N’ayant pas formulé de demande d’autorisation aux autorités compétentes l’accès à Ntchoréré leur a été refusé pour éviter les troubles à l’ordre public. De ce fait, les sympathisants de Ping se sont repliés vers leur QG sis aux charbonnages.

Nonobstant la présence de certains cadres de la coalition Ping à l’instar de jean Eyegue Ndong, Fréderic Massavala Et  Alexandre Barro Chambrier. L’on a pu constater une fois de trop l’absence de Jean Ping, de casimir oye Mba et de Guy Nzouba Ndama.

C’est finalement au quartier général de campagne de Ping  que Fréderic Massavala excite la foule et improvise une marche vers l’aéroport l’on n’ignore toujours pour quel but. “Puisqu’ils nous empêchent de marcher nous devons riposter et gaspiller, nous ne devons pas accepter ça, donc nous allons marcher vers l’’aéroport“ A intimé Fréderic Massavala à la foule excitée

À l’exclusion de  la spontanéité des forces de l’ordre, qui une fois de plus ont dispersé  avec maestria  la foule excitée par Massavala Libreville aurait connue une nuit agitée et noire.

Malgré la réactivité des soldats, les pinguistes ont tenté de piller et saccager certaines boutiques privées et commerces dans certains quartiers proches du QG notamment  à Derrière la Prisons et dans les bas de Gue Gue.

Les analystes politiques se demandent si les rencontres  de la coalition Ping deviennent un moyen pour les jeunes instrumentalisés de tenter automatiquement à vandaliser les commerces privés et troubler l’ordre public.

Il est donc temps que le pouvoir agisse encore sévèrement sur les Pinguistes et leur coalition pour éviter tout débordement.  L’élection présidentielle est finie depuis 1 an, place à la reconstruction du pays.

Aussi que Ping se ressaisisse et recadre ses militants car force reste à la loi. Ses appels à la violence mériteraient des sanctions en plus d’être des preuves pour le traîner devant une cours pour trouble et incitation à la violence.

ARTICLES LIÉS

0 Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Il n'y a pas de commentaires pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire

liste de diffusion des news en temps réel

Abonnez-vous pour recevoir les news en temps réel

Derniers Commentaires

Bonjour, je suis l'élève Tiliga dally giver du lycée technologique de leconi spécialisé en Chimie...

Amenez ce débat sur les chaines de television publiques...

Donc pourquoi poser ça sur la table pendant une pandémie mondiale, et que nos enfants...

La loi telle que votée ne laisse pas croire a la majorité, puisque 48 voix...

avions nous des véritables gabonais dans nos chambres parlementaires? ceux là qui respectent nos uses...

September 2017
M T W T F S S
« Aug   Oct »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

www.gabonactuel.com