Something went wrong with the connection!

Actualité

LUTTE CONTRE LA VIE CHÈRE: DES MESURES FORTES POUR SOULAGER LES GABONAIS.

LUTTE CONTRE LA VIE CHÈRE: DES MESURES FORTES POUR SOULAGER LES GABONAIS.
June 04
04:43 2016

Lors du conseil de ministre spécial sur la vie chère du 2  juin dernier à Libreville, un certain nombre de mesures ont été adoptées afin d’améliorer le quotidien des Gabonais.

 

Soucieux de l’amélioration des conditions de vie de ses compatriotes et après sa visite sur le terrain effectuée le Samedi 21 Mai 2016, dans plusieurs surfaces commerciales de Libreville, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a lors du dernier conseil des ministres, adopté des mesures concrètes qui auront un impact positif sur la vie des populations.

En effet, le conseil des ministres du 2 juin dernier a décidé de la création d’un Comité Interministériel de Suivi Permanent de Lutte contre la Vie Chère placé sous l’autorité du Premier Ministre, Daniel Ona Ondo, avec la participation des associations des consommateurs, des commerçants, des transporteurs et des producteurs. Le chef de l’Etat ne veut pas mettre à l’écart les principaux acteurs de la consommation et veut ainsi à travers cette mesure impliquer toutes les composantes de la société dans le processus décisionnel afin que les décisions impactes réellement les populations.

Les mesures prises lors de ce conseil des ministres ont une incidence négative sur les caisses de l’Etat. Cependant le bien-être des populations reste au cœur des préoccupations du président de la république. Pour preuve, le Gabon perd depuis 2012 près de 40 milliards FCFA du fait de l’exonération des taxes douanières et TVA sur les produits de première nécessité. Tout cela dans le seul but d’améliorer les conditions de vie des Gabonais. Les nouvelles mesures sont une cerise sur le gâteau.

Au nombre de ces mesures, il y a la mise en place d’une brigade mixte pour le contrôle et la surveillance des prix des produits. Il a été également décidé la suppression et baisse de certaines taxes relevées par les administrations au Port et de la  baisse de la Redevance d’Utilisation du Système Informatique de la Douane (RUSID) de 3 % à 1,5 % de la valeur de la marchandise.

Sachant que la cherté des produits est due aux différentes taxes y afférentes, le gouvernement a  donc pensé à la suppression des frais relatifs aux Autorisations de Mise à Consommation (AMC) et de Mise sur le Marché (AMM) de la Direction Générale de la Consommation et de la Concurrence en abrégé « DGCC » (25.000 F cfa par conteneur) ainsi que les frais d’inspection (5 F CFA le kilogramme). C’est dans ce même sens qu’une baisse de 4 % des droits de trafic prélevés par le Conseil Gabonais des Chargeurs en abrégé « CGC » (1.968 F CFA la tonne plus 30.858 F CFA le conteneur) a été instaurée. Il y a de quoi se réjouir lorsque les frais relatifs à l’Attestation Sanitaire de Mise sur le Marché (ASMM) de l’Agence Gabonaise de la Sécurité Alimentaire (AGASA) et ceux relatifs à la demande de formulaire d’importations de l’AGASA ont fait l’objet d’une suppression.

Une diminution de 50 % de frais relatifs au Certificat Sanitaire Vétérinaire à l’Importation (CSVI),  la baisse des tarifs portuaires des opérateurs privés après concertation avec ces derniers et la révision des tarifs de transport afin de tenir compte des distances effectuées sont autant de mesure en faveur de l’amélioration du quotidien des Gabonais. Désormais, il est fait obligation aux pêcheurs de débarquer du poisson dans les pêcheries artisanales maritimes de Libreville et d’Owendo.

 

ARTICLES LIÉS

0 Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Il n'y a pas de commentaires pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire

liste de diffusion des news en temps réel

Abonnez-vous pour recevoir les news en temps réel

Derniers Commentaires

Bonjour, je suis l'élève Tiliga dally giver du lycée technologique de leconi spécialisé en Chimie...

Amenez ce débat sur les chaines de television publiques...

Donc pourquoi poser ça sur la table pendant une pandémie mondiale, et que nos enfants...

La loi telle que votée ne laisse pas croire a la majorité, puisque 48 voix...

avions nous des véritables gabonais dans nos chambres parlementaires? ceux là qui respectent nos uses...

June 2016
M T W T F S S
« May   Jul »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

www.gabonactuel.com