Something went wrong with the connection!

Actualité

 Actualité déferlante

AIRTEL GABON RASSURE SES EMPLOYÉS

AIRTEL GABON RASSURE SES EMPLOYÉS
September 02
05:59 2016

L’entreprise de téléphonie mobile, Airtel  Gabon a précisé que son plan de restructuration  est à l’étude avec les employés visés. Au sortir d’une réunion avec les membres du gouvernement, le directeur d’Airtel  a tenu  a rassuré ses travailleurs.

Contrairement aux informations véhiculées par des employés, le responsable de la Confédération syndicale gabonaise (Cosyga) a reconnu qu’aucun programme de «licenciements abusifs» n’est pas en cours à Airtel Gabon. «Beaucoup avaient pensé que les 91 de nos camarades étaient déjà sur la voie du licenciement. Or, des assurances nous ont été données par le ministre du Travail, de ce qu’il ne signera jamais un document relatif à un éventuel licenciement en masse des Gabonais, particulièrement en cette période de crise économique. Les choses sont donc en train de s’arranger aussi bien pour les employés que pour la direction d’Airtel Gabon», a-t-il déclaré, au terme d’une séance de travail avec les ministres de l’Economie numérique et du Travail ainsi que le président de l’Arcep et le directeur général d’Airtel Gabon.

Précisant qu’aucun employé n’a été licencié jusque-là, le directeur général d’Airtel Gabon est revenu sur les raisons de la restructuration lancée il y a deux mois. «En 2014, nous avons enregistré, pour la première fois, une perte de 12 milliards de francs. Pour l’exercice 2015, une perte de 55 milliards. Il était donc impératif de prendre les mesures qui s’imposent pour sauver toute l’entreprise», a révélé Alain Kahasha. Selon lui, «il n’y a jamais eu de licenciement», mais plutôt un démarrage des discussions pour des départs négociés.

Le 4 mai dernier, à la faveur d’une visioconférence avec le directeur Afrique du groupe, les employés d’Airtel Gabon avaient été informés d’une croissance du chiffre d’affaires sur le continent. Sauf que, la filiale locale les avait informés de l’adoption d’un plan de restructuration au terme duquel des dizaines d’agents se sont retrouvés sans affectation. Parmi eux, l’on compte 82 employés en CDI et 7 en CDD, avec des durées de service allant de quelques mois à une quinzaine d’années pour les plus anciens. Pour l’heure, ce beau monde négocie les conditions de sortie.

ARTICLES LIÉS

0 Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Il n'y a pas de commentaires pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire

liste de diffusion des news en temps réel

Abonnez-vous pour recevoir les news en temps réel

Derniers Commentaires

Bonjour, je suis l'élève Tiliga dally giver du lycée technologique de leconi spécialisé en Chimie...

Amenez ce débat sur les chaines de television publiques...

Donc pourquoi poser ça sur la table pendant une pandémie mondiale, et que nos enfants...

La loi telle que votée ne laisse pas croire a la majorité, puisque 48 voix...

avions nous des véritables gabonais dans nos chambres parlementaires? ceux là qui respectent nos uses...

September 2016
M T W T F S S
« Aug   Oct »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

www.gabonactuel.com