Something went wrong with the connection!

Actualité

La réactione du Ministre de la défense après la démission du PAN

April 01
16:11 2016

Après la démission de Guy Nzouba Dama, les réaction ont fustigé aussi bien dans la presse que sur les réseaux sociaux. Nous vous proposons ici celle du ministre de la défense.

“Je donne ici mon point de vue personnel.
Un éminent camarade du Parti vient de démissionner de sa charge de Président de l’Assemblee Nationale. Guy Nzouba Ndama. A l’occasion, je me souviens des propos de mon professeur de Philo en 1980, un certain. .. Guy Nzouba Ndama, au sujet de la Liberté et de Jean Paul Sartre:” Mon acte, c’est ma Liberté “.
Le camarade Nzouba a ainsi exprimé sa Liberté, en libérant un poste qu’il occupe depuis plus d’une décennie.
On doit voir à travers cet acte la vivacité de la démocratie interne au PDG. Et je le vois ainsi. Personnellement je salue et je suis fier d’appartenir à un Parti aussi démocratique.
Le camarade Nzouba a conduit l’Assemblee Nationale avec maestria. Il faut l’en féliciter.  Il quitte librement un poste très juteux.  Il faut l’en féliciter.
Mais le camarade Nzouba ne nous a pas dit qu’il quittait le PDG. Il nous montre par là que l’adhésion à un Parti ne devrait pas être liée au fait d’occuper une fonction particulière au sein de celui-ci.
Prenons acte de ce que le Ca

Marade, peut-être par lassitude, pourquoi pas, libère un poste qu’il occupait depuis près de 15 ans sans discontinuer.
Respectons sa décision et saluons le champ d’opportunités qu’elle ouvre librement pour d’autres camarades.
En effet ce départ va certainement donner à un autre camarade l’occasion de se révéler, comme ce fut le cas pour le Président Nzouba après le départ de son Prédécesseur.
Après  tout, en philosophie, ne nous enseignait-il pas que: “l’histoire n’est qu’un éternel recommencement “? Ou encore que “les cimetières sont remplis d’hommes irremplaçables “?
Les élèves que ce professeur a enseignés en classe de terminale en 1980 comme moi ont 56 ans aujourd’hui. Parmi eux, il y en a sûrement qui ont retenu ses leçons et qui aujourd’hui sont à même d’assurer la relève.
Parmi les camarades de sa génération aussi, il y en a certainement de qualité et à même de lui succéder.
Et la vie politique Gabonaise continue.
Dans ces conditions il ne faut ni blâmer ni regretter. Il ne faut ni s’en réjouir ni applaudir.  Il faut laisser le destin du Gabon continuer de s’accomplir.
SOUS LA BÉNÉDICTION DIVINE”.

Mathias Otounga Ossibadjouo

ARTICLES LIÉS

0 Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Il n'y a pas de commentaires pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire

liste de diffusion des news en temps réel

Abonnez-vous pour recevoir les news en temps réel

Derniers Commentaires

Bonjour, je suis l'élève Tiliga dally giver du lycée technologique de leconi spécialisé en Chimie...

Amenez ce débat sur les chaines de television publiques...

Donc pourquoi poser ça sur la table pendant une pandémie mondiale, et que nos enfants...

La loi telle que votée ne laisse pas croire a la majorité, puisque 48 voix...

avions nous des véritables gabonais dans nos chambres parlementaires? ceux là qui respectent nos uses...

April 2016
M T W T F S S
« Mar   May »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

www.gabonactuel.com